Les beautés japonaises,
2003, 106 photographies et texte, tailles variables, 1/3.

Percer le mystère de la culture japonaise et plus particulièrement l'essence de son esthétisme, telle était la gageure que s'était fixée Philippe Terrier-Hermann. Comme dans une certaine réalité, il a d'abord créé un panel d'opinion composé d'une centaine de représentants du Japon à Paris, une sorte "d'élite japonaise" en France censée incarner l'âme de son pays. De Kenzo aux présidents de Suzuki, de Toshiba ou de la Maison de la culture du Japon, qu'il rencontra un par un, il définit une liste de sites et concepts à mettre en image. Ce travail propose donc à travers une chasse aux trésors esthétiques, passée par le filtre des techniques d'études marketing, d'étudier une question éminemment romantique. Philippe Terrier-Hermann nous donne à voir une version moderne du voyage photographique du XIX siècle mais emprunt des réalités sociales et économiques actuelles.

To penetrate the mystery of Japanese culture and more particularly the essence of its aestheticism was the daunting task Philippe Terrier-Hermann set for himself. He first created a panel composed of a hundred Japanese residing in Paris, a kind of “Japanese elite” in France supposed to embody the soul of theircountry. From Kenzo to the presidents of Suzuki, Toshiba or the “House of the culture of Japan”, he encountered them one after the other, thus defining a list of sites and concepts to translate into images. This work proposes, by way of an aesthetic treasure hunt and using the tricks and techniques of a marketing study, to embrace a highly romantic question. Philippe Terrier-Hermann allows us to see a modern version of the photographic journey of the XIXth Century, but in the socio-economic realities of today.

Livre "106 beautés japonaises" co-publié. by Artimo & Bookstorming N°isbn 90-8546-049-2